10:33 - September 27, 2020
Code de l'info: 3474266
Téhéran(IQNA)-Les Émirats arabes unis et le Bahreïn, avec le soutien du président américain Donald Trump, ont signé un accord pour normaliser leurs relations avec le régime d'occupation. Cette décision de Bahreïn et des Émirats arabes unis a suscité de nombreuses condamnations dans les pays islamiques et les groupes de résistance palestiniens.

L’Agence iranienne de presse coranique (IQNA) a eu un entretien avec Seyed Abbas Shabar Al-Musawi, chef du département des libertés religieuses de l'Organisation de paix de Bahreïn et militant politique bahreïni au Liban, sur la normalisation des relations entre le Bahreïn et le régime sioniste, et ses effets sur le monde arabe, en particulier en Palestine.

Seyed Abbas Shabar al-Musawi a déclaré dans cet entretien, que la mise en œuvre de l'accord de normalisation avec le régime sioniste était apparemment possible, mais qu'un compromis avec le peuple bahreïni était impossible.

« Merci d'avoir organisé cet entretien sur la question fondamentale de l’ummah islamique et des nations libres qui veulent la justice dans le monde. La question de la Palestine, comme vous le savez, est une priorité du peuple bahreïni. Les sionistes savent qu’ils n’ont pas de place au Bahreïn et qu’ils ne pourront pas s’y promener librement.

Le peuple bahreïni a exprimé son opposition sur cette question en 2011, et a déclaré que le gouvernement bahreïni ne représentait pas la nation de ce pays. Ces relations entre certains pays partisans du compromis, et le régime sioniste, existaient déjà dans le passé, car ces pays sont essentiellement des outils aux mains des grandes puissances.

En tant que nations islamiques, nous devons soutenir la cause palestinienne. Nous appelons les Palestiniens à s'unir, car l'unité islamique peut grandement permettre de restaurer les droits usurpés du peuple palestinien. Les nations de la région doivent exprimer leur opposition et utiliser tous les moyens possibles pour cela, que ce soit à travers les médias ou en organisant des manifestations.

Il est possible aussi d’envoyer des messages sur les réseaux sociaux, pour attirer l'attention des nations de la région sur la question de la Palestine. Trump qui ne progresse pas beaucoup dans sa campagne électorale, doit montrer aux gens qu'il a tenu ses promesses, même en partie, grâce à la normalisation. Récemment, certains journaux ont parlé de la normalisation des relations de l'Arabie saoudite avec le régime sioniste, et Bin Salman qui est en faveur de cette normalisation, a encouragé d'autres pays comme le Bahreïn à normaliser leurs relations sans mentionner l'Arabie saoudite dans ce processus.

La nation de Bahreïn est différente des autres nations. Les Bahreïnis soutiennent la cause palestinienne depuis des décennies, et ont sacrifié de nombreux martyrs dans l’ancienne Intifada palestinienne, il est donc impossible pour une telle nation de ne pas respecter la cause palestinienne. Par conséquent, je ne pense pas que cette normalisation des relations à grande échelle, puisse réussir. L'accent mis par le guide suprême de la révolution islamique sur le fait que les Emirats ont trahi l’ummah islamique, reflète le point de vue de l’ummah parce que tous les musulmans condamnent cette normalisation non seulement sur le plan légal et humain, mais aussi sur le plan religieux. 

Un compromis avec le régime israélien d’occupation n’est pas possible, c’est pourquoi le guide suprême de la révolution islamique s’est exprimé au nom de tous les musulmans et de tous ceux qui soutiennent la cause palestinienne. La Ligue arabe a toujours prétendu défendre le peuple palestinien, mais lors de sa récente réunion, elle a rejeté les demandes du peuple palestinien et a également condamné les Emirats. La Ligue arabe est un outil contre la République islamique d’Iran, et dans le passé, elle ne s’est jamais vraiment concentrée sur la question de la Palestine.

Ces pays essaient malheureusement de donner à cette question une autre direction et de présenter la question de la Palestine, qui concerne les Arabes et les musulmans, comme un problème avec l'Iran. Sous le règne du Shah, ils n'avaient aucun problème avec l'Iran. Le Shah d'Iran était chiite mais en fait, était un partisan des États-Unis qui a même suivi les États-Unis dans ses relations avec le régime sioniste. Lorsque le Shah a hissé le drapeau des occupants sionistes à Téhéran, ces pays arabes n'ont eu aucun problème avec le Shah d’Iran mais lorsqu’un régime en accord avec la question palestinienne, est arrivé au pouvoir, a abaissé le drapeau des occupants et hissé le drapeau de la Palestine à Téhéran, cela a provoqué le mécontentement des régimes arabes.

Les gouvernements arabes sont les outils aux mains des grandes puissances et n’ont pas l'approbation des nations. Ils ne peuvent pas organiser des élections comme en Iran, parce qu'ils savent que la nation les rejettera. C'est la raison de la grande faiblesse des Etats arabes et c'est pourquoi, à mon avis, ces gouvernements ne pourront pas durer. Je ne pense pas que ces déclarations soient vraies. Trump ne cherchait avec la signature de cet accord, qu’à obtenir l'approbation des politiciens américains.

D'un autre côté, quand nous regardons les pays qui ont normalisé leurs relations avec le régime sioniste dans le passé, comme l'Égypte et la Jordanie, nous voyons que leur relation avec Israël, est une relation entre maitre et esclave. Israël et les États-Unis considèrent ces États comme leurs esclaves. Par exemple, lorsque l'Égypte a demandé des engrais pour planter du coton, Israël a donné à l'Égypte des engrais chimiques qui ont détruit son agriculture.

Je suis bahreïni, je m'oppose à la normalisation des relations avec le régime sioniste et j’affirme mon soutien à la Palestine. Amis palestiniens ! Le peuple de Bahreïn et les nations de la région sont avec vous et soutiennent la cause palestinienne. Nous ne ferons aucun compromis sur la question de la Palestine et demandons à Dieu, le Tout-Puissant, que nous puissions faire les prières en commun, dans la mosquée Al-Aqsa, lorsque la Palestine entière aura été libérée. In-sha-Allah », a-t-il dit.
3924617

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: