A la suite de la suspension des pèlerinages pour prévenir la propagation du coronavirus, les différents sites religieux à la Mecque connaissent un vide sans précédent.