9:07 - March 10, 2018
Code de l'info: 3465674
L’épreuve que traversent actuellement l’Islam et les musulmans, ne peut en aucun cas occulter la période de l’âge d’or islamique qui se situe au milieu du VIIIe siècle et du XIIIe siècle. Des artistes, ingénieurs, poètes, philosophes, géographes, astronomes, physiciens musulmans … ont largement contribué à faire de l’occident ce qu’il est aujourd’hui.

En l’espace de quelques décennies, la culture islamique va s’approprier les trois continents et s’épanouir en jouant un rôle crucial dans la diffusion des connaissances à grande échelle .


Une citation du célèbre historien médiéviste spécialisé dans la civilisation islamique, Howard R. Turner nous donne tout le sens de cette croisade des connaissances menée par les musulmans.


« Les artistes et scientifiques musulmans, les princes et les travailleurs ont fabriqué ensemble une culture unique qui a directement et indirectement influencé les sociétés sur les autres continents ».


Malheureusement, l’occident a du mal à admettre que l’Islam est à l’origine des fondements de leur culture, certains osent même prétendre que l’Islam serait incompatible avec la civilisation occidentale, alors que celle-ci en est totalement imprégnée. 

Pour exemple, la société andalouse a semé les graines de ce qui allait devenir la Renaissance européenne qui a conduit aux Lumières, à savoir la redécouverte de la littérature, de la philosophie, des sciences de l’Antiquité, faussement attribués à la Renaissance italienne. 

Pourtant il suffit de mesurer l’impact de l’ère islamique sur la vie quotidienne des Occidentaux. De nombreux mots comme le café, les citrons, les pêches, les amandes, les bananes, le riz, les dattes, la canne à sucre etc.. sont d’origine arabe.

Tout comme le développement de systèmes d’irrigation avancés y compris les canaux, les puits, les écluses, les roues hydrauliques etc..


Si l’Islam est aujourd’hui accusé d’oppresser la femme et de la cantonner à un rôle de subalterne, les règles de la charité islamique ne distinguent pas l’homme de la femme, le statut social ou la religion.


D’autres domaines ont été influencés par les musulmans, l’architecture, la littérature, les codes juridiques des monarques tels Frédéric II, Roger II etc.. se sont basés sur la loi islamique pour poser les premières bases de la jurisprudence européenne.


Parmis les musulmans les plus célèbres, en voici cinq qui ont brillé dans différents domaines et dont les scientifiques occidentaux se sont largement inspirés :
ABBAS IBN FIRNAS – L’homme volant qui est le premier à entreprendre le projet de voler dans les airs comme un oiseau. Léonard De Vinci s’est inspiré de ses travaux. 

L KHAWARIZMI – Originaire d’Ouzbékistan, son nom a donné naissance au mot « algorithme ». Le père de l’algèbre est connu pour son apport aux mathématiques.


IBN KHALDOUN – Lorsqu’on parle de sociologie, on a tendance à citer Durkheim, Tocqueville ou encore Auguste Compte, pourtant Ibn Khaldoun est le véritable initiateur de cette discipline.


IBN SINA – ou Avicenne pour les Occidentaux, est né à Afshéna, dans l’actuel Ouzbékistan. Il part étudier à Boukhara en Ouzbékistan où il s’intéresse de plus près à la médecine. Précoce, il enseignait son savoir à des médecins célèbres alors qu’il était âgé de 16 ans à peine. Ses travaux ont permis de diagnostiquer et traiter de nombreuses maladies comme la méningite ou encore le diabète.


JABIR IBN HAYYAN – L’alchimiste que l’on appelle Geber en Occident, a fait passer la chimie d’un art occulte à une discipline scientifique. Durant des années, ses traités ont servi de référence aux alchimistes européens. Il a inventé plusieurs outils de laboratoire encore utilisés aujourd’hui.
ajib

Prénom:
Email:
* Commentaire: